Insomnie

de Jon Fosse
Traduit du norvégien par Terje Sinding

Lecture sonorisée dans le noir conçue et interprétée par Arlette Desmots
Durée 50 minutes

TPE (Bezons)

12/10/2017

15 h 45

Salle de cinéma

L'Usine (Eragny)

15/10/2017

15 h 10

Salle de répétition

Le vent se lève (Paris)

26/10/2017

17 h 15

 

Un couple marche dans les rues. Etrangers, ils viennent d’arriver en ville. Tout ce qu’ils possèdent tient dans deux ballots. Ils sont jeunes, elle est enceinte. Bientôt elle va accoucher. Ils n’ont nulle part où loger. Personne ne veut les accueillir. Il fait froid et il pleut […]

Le récit est bâti autour de quelques péripéties qui sont autant de faits marquants dans la vie du jeune couple. Mais quelque chose nous est caché et l’émouvant roman d’amour de deux jeunes réprouvés se teinte soudain d’une noirceur que nous ne faisons qu’entrevoir.

Grâce au choix radical d’une lecture dans le noir, l’auditeur est plongé au cœur des sensations ! Son imaginaire est sollicité par la précision musicale et répétitive du texte, par les modulations qui s’opèrent dans la voix de la lectrice et il fait avec elle le voyage à travers cette magnifique histoire d’amour aux résonances terribles.

Extrait sonore : https://soundcloud.com/user-897489582-263965434/extrait-1

 

L'homme semence

de Violette Ailhaud

Lecture sonorisée dans le noir conçue et interprétée par Arlette Desmots
Durée 40 minutes

TPE (Bezons)

12/10/2017

17 h 30

Salle de cinéma

Texte sensible et puissant, “L’homme Semence“ a été écrit en 1919 par Violette Ailhaud : “J’avais 16 ans en 1851, 35 ans en 1870 et 84 aujourd’hui. A chaque fois, la République nous a fauché nos hommes comme on fauche les blés.”

Dans sa succession, il y avait une enveloppe qui ne pouvait pas être ouverte par le notaire avant l’été 1952. Après ouverture, la consigne indiquait que son contenu, un manuscrit, devait être confié à l’aînée des descendantes de Violette, de sexe féminin exclusivement, ayant entre 15 et 30 ans. Yveline, 24 ans alors, s’est retrouvée en possession du texte qu’elle a confié aux éditions Parole en 2006.

Extrait « Ça vient du fond de la vallée. Bien avant que ça passe le gué de la rivière, que l'ombre tranche, en un long clin d'œil, le brillant de l'eau entre les iscles, nous savons que c’est un homme. Nos corps vides de femmes sans maris se sont mis à résonner d’une façon qui ne trompe pas. Nous nous regardons et chacune se souvient du serment. Nos mains s’empoignent, et nos doigts se serrent à en craquer les jointures : notre rêve est en marche, glaçant d’effroi et brûlant de désir.»

Production : Compagnie Ekphrasis 01 48 59 56 17

Contact diffusion :Sophie Massieau  06 98 33 65 77 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site :  http://cieekphrasis.wix.com/lacompagnie